Passer au contenu principal

Bastia Offshore Fishing Association

La passion de la pêche sportive en Méditerranée !

Accueil  Actualités  Qui sommes-nous ?  Charte  Biologie  Produits et services  Le bateau  Règlements  Photos et vidéos  Boutique  Contact et adhésions  Liens   
Charte du Grenelle
Charte du Bastia Offshore

Recommander cette page : 

 
L'association Bastia Offshore Fishing Club s’engage à promouvoir et défendre la pratique de la pêche de loisir en bateau, à respecter la législation en vigueur sur la pêche en mer et à participer à l'évolution du comportement des pêcheurs-plaisanciers de loisirs. Cette charte de bonne pratique a été établie dans ce sens. Il est de la responsabilité de tous de la promouvoir.

Tout adhérent, de part son affiliation à l'Association, s'engage à la respecter.


Charte du Bastia Offshore Fishing Club :

Recommandations de bonne pratique des pêcheurs-plaisanciers

membres de l'association


1 / Rappel de la réglementation en vigueur :
- Taille minimale de capture légale des différentes espèces (cf document ci-joint :
Tailles minimales de capture des espèces de méditerranée)
- Respect de la réglementation sur le thon rouge
(30kg minimum ou 115cm, un individu par bateau et par sortie, à condition d'être déclaré "pêcheur no-kill" et de posséder un collier de capture réglementaire), respect des périodes d’interdiction de pêche

- VENTE DU POISSON INTERDITE (consommation dans le cadre familial et amical uniquement)
- Pour les techniques de pêche : filets interdits, lignes mortes interdites, palangres réglementaires à 2 x 30 hameçons maximum, interdiction des palangres dérivants (pélagiques), interdiction de prélèvement des crustacés

- Ablation de la partie inférieure de la nageoire caudale pour les poissons appartenant à la liste officielle avant le débarquement.

2 / Promouvoir et favoriser le no-kill quand cela est nécessaire (espèce en dessous de la taille minimale par exemple…)

3/ Etablir et respecter une taille minimale de capture en fonction de la maturité sexuelle spécifique de chaque espèce, c’est à dire promouvoir la relâche des individus ne s’étant pas reproduits au moins une fois, en particulier pour les espèces dites "sensibles"

Exemple : Maturité approximative du denti : 34 cm (500g)
Taille minimale de capture légale aujourd'hui : 12cm !

Par ailleurs, les individus atteignant des tailles maximales sont généralement les meilleurs reproducteurs ; leur longévité et leur croissance témoignent d'un capital génétique privilégié. De ce fait, pour certaines espèces sensibles, la relâche de ces individus aux caractéristiques exceptionnelles doit être envisagée.

4 / Promouvoir les techniques de pêche les plus sportives en favorisant le combat direct avec un seul individu afin qu’il s’exprime pleinement. Pour le jigging, favoriser les montages avec un seul hameçon en tête du jig, ce qui diminue le risque de blessures secondaires du poisson et favorise la relâche éventuelle.
De manière générale promouvoir les pêches fines et les montages permettant au poisson de s’exprimer pleinement, ce qui augmentera les sensations du pêcheur et permettra au poisson de mieux supporter les changements de pression lors de la remontée vers la surface. Ainsi l’état de fraîcheur du poisson à son arrivée au bateau n'en sera que meilleur, ce qui favorisera une relâche éventuelle.

La situation est inverse pour les thonidés : il faudra privilégier du matériel lourd permettant d'écourter le combat afin que le poisson puisse repartir dans de bonnes conditions.

5 / Pour tous les types de pêche, proscrire l'utilisation des hameçons inox. En effet en cas de casse, ceux-ci ne se désagrègent pas dans le milieu marin et pénalisent donc la survie du poisson. Préférer l'utilisation d'hameçons en acier : ceux-ci possèdent maintenant les mêmes qualités au ferrage que les hameçons inox tout en étant biodégradables.

6 / Développer l'utilisation des pinces-pesons à mâchoire "Cam-Lock", type Rapala "ProGuide Lock'n Weight". Ce système permet d'évaluer le poids du poisson capturé, permet un décrochage plus aisé et facilite l'éventuelle remise à l'eau du poisson sans le blesser.


7 / Varier tant que possible les zones de prélèvement afin de gérer soi-même ses propres sites de pêche, et ainsi veiller à ne pas déséquilibrer les micro-écosystèmes en place.

8 / Savoir être raisonnable sur le nombre de prises par sortie.

9 / Respecter tant que possible les périodes de reproduction des espèces dites « sensibles ». Si une femelle capturée présente des œufs, penser à relâcher les individus suivants ou cesser l’activité de pêche.

10 / Participer le cas échéant aux campagnes d’études des espèces (marquages, mesures, autopsies, recensements… )

11 / Respecter tous les usagers de la mer, les plaisanciers, les pêcheurs, les professionnels, et surtout respecter le milieu marin, c'est-à-dire tout mettre en œuvre pour éviter de le polluer (carburants, huiles, plastiques...).

 


Nous sommes à votre disposition pour étayer ou faire évoluer cette charte, toutes vos suggestions sont les bienvenues.

 


Cette page constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n'engage pas la responsabilité du site ou de l'Association.