Skip to main content

Bastia Offshore Fishing Association

La passion de la pêche sportive en Méditerranée !

Accueil  Actualités  Qui sommes-nous ?  Charte  Biologie  Produits et services  Le bateau  Règlements  Photos et vidéos  Boutique  Contact et adhésions  Liens   
Règlement à bord
Règlement IGFA
Règlement FFPM
Taille légale de capture
Règlementation Thon rouge
Règlementation Espadon
Règlementation Mérous
Règlementation Corb
Règlementation maritime
Règlementation pêche
THE INTERNATIONAL GAME FISH ASSOCIATION EUROPEAN DELEGATION
 
****************
 PRESENTATION DES REGLES IGFA
REGLES INTERNATIONALES DE PECHE SPORTIVE

 
Les dispositions ici présentées ont été formulées par l'International Game Fish Association dans le but de promouvoir l'éthique et la conscience du sport de la pêche, afin d'établir des règlements d'ordre universel susceptibles d'être utilisés pour l'inscription des records mondiaux de pêche et comme une ligne de règles élémentaires applicables aux tournois et autres activités de pêche sportive.
 
Le mot « pêcher », employé dans ce contexte, signifie prendre ou tenter de prendre un poisson à la canne, au moulinet, à la ligne (soie) et à l'hameçon, dans le respect des règles internationales de pêche. Néanmoins, certains aspects de la pêche ne peuvent être contrôlés par la simple prise de règlements, dans la mesure où ceux‑ci ne peuvent garantir une conduite appropriée dans toutes les captures. Les records mondiaux acceptés ne sont pas non plus des indicateurs de l'ampleur de la difficulté vécue dans la prise du poisson. Les captures dans lesquelles le poisson n’a pas lutté ou n'a pas eu l'occasion de le faire ne sont pas le motif de l'orgueil du pêcheur et seul ce dernier sera capable d'évaluer le degré de difficulté et de sportivité atteint dans l'établissement du record.
 
L'IGFA n'acceptera que les demandes d'inscription de record mondial que pour les poissons qui auraient été pêchés dans le respect des règles internationales de pêche et de toutes leurs dispositions.

 


RÈGLES APPLICABLES À LA PÊCHE EN EAU DOUCE ET EN MER

 


SOMMAIRE

• Règles qui régissent l'équipement

1 . La ligne
2. « Backing »
3. La double ligne
4. Le bas de ligne
5. La canne
6. Le moulinet
7. Hameçons pour pêcher avec des appâts naturels
8. Hameçons et leurres
9. Autre matériel

• Règles de pêche
1. Actes donnant lieu à disqualification
2. Circonstances donnant lieu à disqualification


RÈGLES QUI RÉGISSENT L’ÉQUIPEMENT

 


1. La ligne (soie)
1.1. Les lignes de soie ou mono filament, multi filament et multi filament avec noyau de plomb sont permises pour les classements de ligne, voir Conditions requises pour Records Mondiaux.
1.2 L'usage de lignes métalliques est interdit.

2. « Backing » (ligne de réserve)
2.1. Il est permis de placer un « backing » entre la ligne de pêche et le moulinet (qui ne doit pas être attaché à la ligne de pêche), sans aucune restriction quant à la taille ou au matériau de la ligne de réserve.
2.2. Néanmoins, si la ligne de pêche est attachée ou reliée d'une façon ou d'une autre à la ligne servant de « backing », le record sera homologué dans le classement de la plus résistante des deux lignes, celle de pêche ou celle du backing. Dans ce dernier cas, le backing devra être conforme aux règles qui régissent la ligne de pêche : sa résistance (test) ne devra pas dépasser 60 Kg (130 Ibs) et sa classe et matériau de fabrication devront être prévus dans ces règles.

3. La double ligne
L'usage de la double ligne n'est pas obligatoire. En cas d'utilisation de la double ligne, cette dernière devra être conforme aux spécifications suivantes :

3. 1. La double ligne doit être faite dans le même matériau que celui de la ligne qui est utilisée pour pêcher (la ligne simple avec laquelle on pêche)
3.2 Les lignes doubles sont mesurées de l'endroit où commence le noeud, la tresse, la boucle ou la torsade, là où commence la double ligne jusqu'aux extrémités des noeuds,émerillons, crochets, poulies ou autres dispositifs servant à relier les guides et les fils de fer, les leurres ou hameçons aux lignes doubles.

La double ligne utilisée avec toute sorte de ligne jusqu'à (y compris) 20 Ibs (10Kg) se limitera à15 pieds (4,57 m). La longueur de la double ligne et du bas de ligne, ensemble, ne devra pas dépasser 20 pieds (6,1 m) La double ligne utilisée avec toute sorte de ligne d'une résistance supérieure à 20 Ibs (10 Kg) se limitera à 30 pieds (9,14 m) La longueur de la double ligne et du bas de ligne, ensemble, ne devra pas dépasser 40 pieds (12,19 m).

 

4. Le bas de ligne
Le bas de ligne n'est pas obligatoire mais, en cas d'utilisation, il devra être conforme aux spécifications suivantes :

4.1. On entend par longueur du bas de ligne la longueur totale de ce dernier, y compris les leurres, les hameçons et tout autre dispositif. Le bas de ligne doit être relié à la ligne de pêche, que ce soit par un crochet, un noeud, un émerillon, une poulie ou par tout autre dispositif
4.2. L'utilisation de tout dispositif de fixation manuelle est interdite. Aucune règle ou limite n'est posée quant au matériau de fabrication ou à la résistance du bas de ligne.
4.3. Les limitations de la longueur du bas de ligne sont les mêmes que celles posées pour la double ligne, que ce soit pour la pêche en mer ou pour la pêche en eau douce.

En mer : Le bas de ligne utilisé avec toute sorte de ligne jusqu'à (y compris) 20 lbs (10 Kg) se limitera à 15 pieds (4,57 m) La longueur de la double ligne et du bas de ligne, ensemble, ne devra pas dépasser 20 pieds (6,1 m)
Le bas de ligne utilisé avec toute sorte de ligne d'une résistance supérieure à 20 lbs (10 Kg) se limitera à 30 pieds (9,14 m) La longueur de la double ligne et du bas de ligne, ensemble, ne devra pas dépasser 40 pieds (12,19 m)

5. La canne
5.1. La canne doit être fabriquée dans le respect de l'éthique et doit respecter les usages sportifs. Le pêcheur est libre de choisir la canne qu'il désire utiliser, mais toute canne donnant au pêcheur un avantage injuste sera un motif de disqualification. Cette règle tend à faire disparaître l'usage de cannes non conventionnelles.

5.2. La pointe (de l'axe du moulinet à l'extrémité supérieure) de la canne doit au moins mesurer 40 pouces (101,6 cm) de long. Le manche (extrémité inférieure) de la canne ne doit pas être longue de plus de 27 pouces (68,58 m) Ces mesures devront être prises d'un point à partir du centre du moulinet. Un bout ou manche courbé doit être mesuré en ligne droite. (Ces mesures ne sont pas applicables aux cannes de « surf casting » pour la pêche de rivage.)

6. Le moulinet
6.1 Le moulinet doit être conforme aux règles étiques et aux usages sportifs.
6.2. Tout système de motorisation du moulinet est interdit. Cela inclut les moteurs hydrauliques à essence, les moteurs électriques et tous autres appareils ou dispositifs donnant au pêcheur un avantage injuste.
6.3. L'usage de moulinets à manivelle pourvus de cliques servant à bloquer le tambour lorsque le poisson tire est interdit.
6.4. L'usage de moulinets conçus pour récupérer la ligne avec les deux mains en même temps est interdit.

7. Hameçons pour pêcher avec des appâts naturels
7.1. Pour pêcher avec des appâts naturels, qu'ils soient vivants ou morts, il est interdit d'utiliser plus de deux hameçons simples. Tous deux doivent être fermement reliés ou fixés à l'appât. Les oeillets des hameçons doivent être séparés d'une distance au moins égale à la longueur de l'hameçon le plus long de tous les hameçons utilisés, néanmoins, ils ne doivent pas être séparés de plus de 18 pouces (45,72 cm), sauf si la pointe de l'un des hameçons peut être passée par l'oeillet de l'autre.
7.2. L'usage d'hameçons libres ou pendants est interdit. Il en va de même des hameçons doubles et/ou triples.
7.3. L'usage de ladite « ligne de fond » pour pêcher en fond est permis, à condition qu'elle ne compte pas plus de deux hameçons simples fixés séparément à deux voies indépendantes. Les deux hameçons doivent être respectivement appâtés et suffisamment distants l'un de l'autre afin que le poisson ne puisse pas avaler l'un des hameçons et s'accrocher à l'autre.
7.4. Toute demande d'inscription de record obtenu en pêchant au moyen d'un attirail de deux hameçons devra être accompagnée d'une photo ou d'un dessin en illustrant l'emplacement et le montage.

8. Hameçons et leurres
8.1. En cas d'utilisation d'un leurre artificiel à franges, jupes ou tout autre ajout conçu pour être traîné derrière la ligne, le nombre des hameçons simples à fixer à la ligne ou au bas de ligne est limité à deux. Les hameçons ne doivent pas être fixés séparément. Les oeillets des hameçons doivent être distants entre eux d'au moins la longueur la plus grande des deux hameçons ; quoi qu'il en soit, cette distance ne devra jamais dépasser 12 pouces (30,48 cm), sauf si la pointe de l'un des hameçons peut être passé par l'oeillet de l'autre. Le dernier des hameçons ne devra pas aller au‑delà des franges de l'appât le plus long armé à l'hameçon lui‑même. Une photo, un schéma ou un dessin du montage des hameçons devra être joint à la demande d'inscription de record.
8.2. L'usage d'hameçons multiples pour l'utilisation de différents types de leurres spécialement conçus à cet effet est permis. Les hameçons multiples devront se balancer librement et seront limités à un maximum de trois hameçons, qu'ils soient simples, doubles, triples ou de toute autre combinaison entre ces trois derniers. Pour pêcher avec des appâts naturels vivants ou morts, l'usage d'hameçons doubles sans triples n'est pas autorisé. Une photo ou un dessin de l'amorce ou du dispositif ou montage des hameçons devra être joint à la demande d'une inscription de record.

9. Autre matériel
9.1. Les sièges de pêche ne devront être dotés d'aucun appareil ou dispositif mécanique aidant le pêcheur au cour sa lutte avec le poisson.
9.2. Les tours de pêche ou colonnes doivent tourner librement et l'encrier ne peut être maintenu que sur le plan vertical. Tout support permettant au pêcheur de soulager la tension ou le pêcheur pendant sa lutte avec le poisson est interdit.
9.3. Les crochets, gaffes et haveneaux ou épuisettes utilisés pour monter un poisson à bord ou pour extraire le poisson de l'eau ne devront pas mesurer plus d'une longueur totale de 8 pieds (2,44 m) En cas d'utilisation d'une gaffe mobile (« flying gaff »), l'étendue de la corde devra être limitée à 30 pieds (9,14 m) L'extrémité doit être mesurée de l'endroit où est attachée la tête démontable à l'autre extrémité, en ne tenant compte que de la partie qui se détache. En cas d'utilisation d'une gaffe fixe, les mêmes limites seront applicables et les mesures devront être prises des mêmes points. Seuls les crochets simples sont permis ; les crochets multiples, les harpons et les lances sont interdits. Ces limites ne sont pas applicables si l'on pêche depuis des ponts, des quais ou toute autre structure fixe élevée
9.4. Les flotteurs sont interdits, à l'exception de tout autre petit dispositif flottant fixé à la ligne ou au bas de ligne, dans le seul but de mesurer la profondeur de l'appât. Ce flotteur ne doit jamais gêner la capacité de lutter du poisson.
9.5. Des dispositifs permettant d'enrouler le poisson, avec ou sans hameçons, sont interdits et ne devront être utilisés sous aucun prétexte, même pour prendre des appâts, camper, lutter ou extraire le poisson de l'eau.
9.6. Les tangons, écarteurs, plongeurs et cerfs‑volants sont permis pour que la ligne de pêche soit reliée au porte‑lignes ou à tout autre mécanisme servant à la, lâcher, que ce soit directement ou au moyen d'un autre matériel. Le bas de ligne et la double ligne ne doivent jamais être reliés à ce mécanisme, que ce soit directement ou au moyen de tout autre dispositif similaire. Les barres transversales ne sont admises que pour le strict usage des dispositifs d'excitation.
9.7. Les dispositifs d'excitation de tout type ne peuvent être utilisés que s'ils ne gênent pas ou n'inhibent pas la capacité normale du poisson à nager ou à lutter, ce qui donnerait au pêcheur ou à l'équipage un avantage injuste en extrayant le poisson de l'eau ou en le ramenant à bord.
9.8. Une ligne de sûreté ou filin de harnais de sécurité peut être placé sur la canne à condition qu'il n'aide absolument pas le pêcheur pendant la le combat.

 


RÈGLES DE PÊCHE

 


1. À partir du moment où le poisson mord, prend l'hameçon ou l'appât, le pêcheur doit ferrer, lutter et ramener le poisson jusqu'à ce que ce dernier puisse être immobilisé au moyen des gaffes sans l'aide d'une quelconque autre personne, à l'exception de celles prévues dans ces règles.
2. S'il est fait usage d'un support de canne (porte‑canne) et lorsqu'un poisson mord ou prend l'appât ou le leurre, le pêcheur doit extraire la canne de son fourreau aussi vite que possible. Le but de cette règle est d'obliger le pêcheur à ferrer lui‑même le poisson.
3. En cas de morsures multiples sur plusieurs lignes posées par un seul pêcheur, seul le premier poisson combattu par le pêcheur pourra être présenté pour un record mondial.
4. Par ces règles, on entend qu'en cas d'utilisation d'une double ligne, la ligne simple sera néanmoins celle qui sera utilisée le plus longtemps pendant la durée requise pour ramener le poisson jusqu'au bateau ou jusqu'au rivage, où celui‑ci pourra être immobilisé au moyen d'une gaffe ou d'un haveneau.
5. Le harnais peut être relié au moulinet ou à la canne, mais pas au siège de pêche. Indépendamment du pêcheur, une autre personne pourra changer ou régler le harnais.
6. L'usage d'une ceinture de support de cannes est permis, avec ou sans porte‑canne.
7. Si la pêche a lieu sur un bateau, lorsque le bas de ligne est à la portée de l'assistant ou que son extrémité touche la pointe de la canne, une ou, plusieurs personnes pourront le fixer.
8. Indépendamment des personnes qui soutiennent le bas de ligne, une ou plusieurs personnes peuvent poser des gaffes sur le poisson. Le manche de la gaffe doit être fixé à la main au moment de récupérer le poisson.
9. Les règles de pêche et celles se rapportant au matériel resteront applicables jusqu'à ce que le poisson ait été pesé.

Les actes suivants seront des motifs de disqualification :

1 . Non‑respect des règles se rapportant au matériel ou des règles de pêche.
2. Qu'une personne autre que le pêcheur touche toute partie de la canne, du moulinet ou de la ligne, y compris la double ligne, que ce soit directement ou avec un quelconque dispositif, alors que le pêcheur est en train de combattre le poisson ou que celle‑ci lui apporte une quelconque aide autre que celle permise par les règles de pèche. En cas de constatation d'un quelconque obstacle pour les guides de la canne, que ce soit des appâts, une autre ligne, un élastique ou tout autre matériel, de sorte que la ligne ne peut avoir de libre sortie, l'obstacle (non pas la ligne) pourra être tenu pour en décrocher la ligne. C'est le seul cas dans lequel une personne autre que le pêcheur pourra toucher la ligne.
3. Laisser reposer la canne dans un porte‑canne, sur le bord d'un bateau ou sur tout autre chose lors d'un combat contre un poisson.
4. Manipuler ou utiliser une ligne manuelle ou une corde reliée d'une façon ou d'une autre à la ligne ou au bas de ligne dans le but de soutenir ou de lever le poisson.
5. Tirer sur le poisson avec une arme à feu, un harpon ou une lance (y compris sur des requins et des flétans) avant de les sortir de l'eau.
6. Utiliser, en guise d'amorce ou d'appât (que ce soit pour pêcher un poisson ou pour l'attirer vers un appât ou un leurre), de la viande, du sang, de la peau ou toute autre partie d'un mammifère autre que le poil ou la peau de porc séché utilisé dans les leurres de ligne de fond et lancer.
7. Utiliser un canot ou tout autre dispositif pour entraîner un poisson vers des eaux moins profondes dans le but de réduire ses facultés normales de lutte ou pour le faire échouer sur la plage ou le rivage.
8. Changer de canne ou de moulinet pendant une lutte contre un poisson.
9. Relier, ôter ou ajouter de la ligne pendant une lutte contre un poisson.
10. Amorcer ou ferrer intentionnellement un poisson dans une partie autre que sa bouche (« voler du poisson »).
11. Pêcher un poisson de sorte que la double ligne ne parte jamais de la canne, c'est‑à‑dire, capturer un poisson avec la double ligne et le bas de ligne uniquement.
12. Utiliser toute espèce ou taille d'appât dont la possession serait illégale.
13. Attacher ou relier d'une façon quelconque la ligne ou le bas de ligne à une partie du bateau ou à tout autre dispositif dans le but de soutenir ou de soulever le poisson.
14. Capturer de nouveau le poisson dans le non‑respect des règles de pêche lorsque celui‑ci s'est échappé avant d'avoir pu lui poser les gaffes ou l'extraire de l'eau.

Les circonstances suivantes constitueront des motifs de disqualification :

1 .Une canne qui se rompt (au cours de la prise du poisson) de sorte que la pointe devienne plus courte que la longueur permise ou de sorte que les caractéristiques de la canne soient sérieusement altérées.
2. Toute mutilation causée au poisson par des requins, des mammifères ou d'autres poissons ou par les hélices d'un bateau qui pénètrent dans la chair ou la peau et la découvre (les blessures causées par le bas de ligne ou par la ligne, les éraflures, les vielles cicatrices et les difformités guéries ne sont pas des causes de disqualification). Toute mutilation présentée par le poisson devra être expliquée dans un rapport séparé, à joindre à la demande d'inscription.
3. Un poisson ferré ou emmêlé dans plus d'une ligne.


IGFA Europa
Guiter 47‑49, Bajos, Barcelona, 08003, Spain.
www.igfa.org ‑ info@igfaeuropa.org
Tel. +34 93 221 06 53 ‑ Fax +34 93 221 06


Cette page constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n'engage pas la responsabilité du site ou de l'Association.

HAUT DE PAGE